paussac

« Mois des sports de pleine nature ».

C'est Sud-Ouest qui a dû se frotter les mains ! Pensez donc, une commande pareille, un cahier central de 8 pages tabloïd couleurs, ça met du beurre dans les coquilles de n'importe quel quotidien provincial. Pourtant un tel espace s'avère tout juste suffisant  à Bernard Cazeau, le Président du Conseil général de la Dordogne qui s'interviewe  complaisament, à propos de son « Mois des sports de pleine nature ». S'adressant aux adeptes forcenés  des exercices physiques, le chef de l'exécutif s'attache à promouvoir une manifestation de masse en passe de se révèler aussi dispendieuse que les évolutions du PIP ou Pôle International (sic)) de préhistoire des Eyzies & de Montignac !

Si on croit le programme publié,  27 animations sportives seront proposées, du 2 juin au 1er juillet, à travers le département. Toutes hélas n'apparaissent pas écologiquement neutres. Les plus critiquables d'entre elles sont sans conteste  les randonnées spéléologiques et les rallyes motocyclistes tout terrain.

Les premières  livreront à nouveau un milieu souterrain extraordinairement fragile à des hordes de néophytes peu respectueuses de sites préservés pendant des millénaires. L'Avènement d'une Spéléologie de loisirs a raison peu à peu de ce pays du grand silence noir dont les paysages sont irrémédiablement souillés et les décors pillés et dévastés.  Maîtres d'œuvre de ce saccage : les adhérents d'une fédération… dont la déontologie, ne le cède en rien à celle des chasseurs et des amateurs de spectacles tauromachiques !

L'explorateur de la magnifique rivière souterraine de la Reille circulant dans les profondeurs du causse de Nailhac-Hautefort, notre confrère Robert Delfour, doit se retourner dans sa tombe à ainsi voir livrer son immense caverne à la progression de troupes béotiennes cornaquées par  les cadres du CDS 24.

Les secondes qui clôtureront ce  fameux Mois des sports porteront atteinte, une fois de plus et dans l'absolu mépris de la directive Olin renforçant les lois préexistantes, à ces chemins censément réservés aux promeneurs pédestres, aux cavaliers ou aux vététistes. Rien d'étonnant à ce laxisme local. En Dordogne n'est-ce pas le Sénateur Cazeau qui, tous les ans, délie largement sa bourse (1), pour soutenir l'exécrable « Grappe de Cyrano » épreuve motorisée polluant et mutilant, lors du week-end pascal, les vallées de la Dordogne et de la Vézère à l'instar de la Gurp TT ou de l'Enduro du Touquet ?

Encore heureux, disent certains, en détournant les propos du député PS du Sarladais, Germinal Peiro, autre monsieur Loyal de toute cette regrettable ingiénérie, que le Périgord ne dispose ni de plages océanes, ni de montagnes … à dévaster !

 

Ch.C Le 28. 5. 2007

 

 

(1) contrairement à son Président (socialiste) de région, Alain Rousset qui n'a pas renouvelé sa dotation en 2007

 



10/02/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres